dimanche 22 octobre 2017

Des romans d'Halloween à exploiter en classe



Des romans d'Halloween à exploiter en classe!

Aujourd'hui je vous propose 4 oeuvres sur le thème de l'Halloween. Les trois premières s'adressent à mes lecteurs autonomes de 4e année du primaire. Par conséquent, je vous parlerai davantage de leur potentiel pédagogique et de la façon dont je les ai exploités en classe.

Parlons tout d'abord, de l'oeuvre de madame Henriette Major, "Fantôme d'un soir", chez Soulières Éditeur.       
                                 
C'est l'histoire d'Élodie qui veut passer l'Halloween avec ses amis mais qui est vraiment timide et plutôt introvertie. Elle se sent obligée de porter le costume de marquise fabriqué par sa mère mais elle décide tout de même de porter un drap blanc en guise de fantôme. Ce qu'elle ne sait pas c'est que cette simple idée bouleversera toute sa soirée d'Halloween.

L'oeuvre de l'auteure Henriette Major est vraiment accessible pour des lecteurs de romans débutants. Les phrases sont simples et le vocabulaire précis sans être trop familier. Les chapitres sont courts et permettent aux jeunes de garder la motivation à lire...

Les pensées du narrateur sont au coeur de l'histoire et l'auteure a réussi à se mettre dans la peau de cette jeune fille. Tout au long du roman, on peut suivre les sentiments d'Élodie, prisonnière de sa grande timidité. Non seulement elle n'arrive pas à dire ce qu'elle pense à ses amis, mais elle est prête à porter le costume d'Halloween fabriqué par sa mère, juste pour lui faire plaisir.

D'un point de vue pédagogique, on peut travailler la réaction et les émotions que suscitent la lecture de ce roman en posant des questions en lien avec le caractère d'Élodie. Le thème de l'affirmation de soi, de l'incapacité à dire non ou bien l'envie de plaire à tout prix, peuvent être des sujets de discussion intéressants à aborder en grand groupe, avec eux. Questions pour susciter la discussion dans le cours d'éthique et culture religieuse:
Qu’est‐ce qui est le plus important : écouter sa mère ou plaire à ses amis ? 
Faire plaisir à sa mère ou se faire plaisir ?

Si vous voulez travailler la compréhension en lecture, il existe un questionnaire avec le matériel Multitextes, des Éditions CEC, dans le guide et les fiches accompagnatrices.

Voici mes deux questionnaires-maison, si cela peut servir...


                                                     

















Le deuxième roman que je vous suggère, sur le thème de l'Halloween, est celui de l'auteure Elaine Turgeon, aux Éditions Québec Amérique: "Mon prof est une sorcière".  J'ai choisi cette oeuvre parce que je voulais introduire le thème des sorcières. Je voulais qu'ils puissent comparer avec le roman "Sacrées sorcières" de Roald Doahl, à la fin du mois.

Philippe est un petit garçon rempli d'imagination qui croit que son enseignante est une sorcière. Il devient un pseudo-espion et observe son enseignante, madame Samantha. Au fil de la lecture, le personnage énumère les détails de ses observations qui décrivent bel et bien une sorcière: robe noire, cheveux noirs, chat noir, verrue au menton, chaudron et magie! Est-il possible que son imagination lui joue des tours? Est-ce que son enseignante est une sorcière?

Comme mon intention pédagogique est de leur faire lire des romans, ils choisissent parmi ma sélection de classe, les romans d'Halloween de leur choix, pour la lecture autonome à la maison.

J'ai donc choisi de faire une lecture collective du roman de madame Turgeon. Donc, du 2 au 13 octobre, je leur ai lu un chapitre par jour, pour un total de 10 chapitres. Durant cette lecture collective, nous avons pu travailler les 3 sphères: la compréhension, l'interprétation et la réaction. Là encore, avec l'aide de nos tableaux d'ancrage des ateliers d'écriture, les élèves ont pu nommer les différents procédés littéraires utilisés par l'auteure. Ils ont remarqué, que madame Elaine Turgeon aussi utilisait beaucoup les pensées du personnage pour développer son histoire. Ce que je trouve intéressant c'est de pouvoir faire un parallèle avec l'oeuvre de monsieur Alain M. Bergeron: Zzzut! On peut comparer les styles similaires de ces deux auteurs en faisant un lien avec les pensées omniprésentes des personnages principaux. Nous avons bien aimé la fin de l'histoire de ce roman car nous n'avons pas eu la réponse à la question: est-ce que son enseignante est une sorcière? L'auteure réussit ainsi à laisser planer un mystère parfait pour créer l'atmosphère de l'Halloween qu'on aime tant. Nous avons décidé de communiquer par courriel avec elle pour lui partager nos commentaires et nos questions. Elle a répondu dès le lendemain! Quelle chance! Merci encore madame Turgeon!


Le 3e roman que je vous propose sur le thème de l'Halloween est celui de Danielle Simard: Mardi, jour d'Halloween, de Soulières Éditeur.

C'est l'histoire de Julien, un jeune garçon amoureux de Gabrielle, qui s'est fabriqué un costume de robot pour la fête de l'Halloween. Malheureusement pour lui, sa mère lui a fait une belle surprise et elle lui a confectionné un beau costume de papillon. Que fera-t-il pour s'en sortir?

C'est mon roman préféré parce qu'il offre de beaux défis de lecture à mes élèves. Voilà pourquoi j'ai décidé de le travailler en grand groupe. Selon moi, les élèves pourront mieux comprendre et apprécier l'histoire si nous travaillons ensemble les bris de compréhension.  On retrouve dans cette oeuvre, les pensées du narrateur, mais aussi, beaucoup d'actions et de dialogues qui donnent un bon rythme à l'histoire. Le vocabulaire est un peu plus recherché et c'est pour cela qu'il faut travailler davantage les stratégies de lecture en grand groupe.

Par exemple, dans le chapitre 2, l'auteure utilise plusieurs mots-substituts pour faire référence à la mère de Julien. Afin d'éviter les répétitions, elle parle de "Nathalie Gagnon", d'"une femme rose de bonheur", de "la bricoleuse", de "la maman du miroir". On peut demander aux élèves de trouver ces substituts. Ils pourront remarquer que l'auteure utilise différents moyens pour éviter les répétitions: noms, pronoms, synonymes, groupes de mots qui décrivent... Voici mon exercice:


Le deuxième aspect intéressant à travailler avec ce roman, c'est la structure du récit.  La situation initiale est bien construite et il est facile de cerner les différents personnages de l'histoire et les relations entre eux. On peut aussi faire une comparaison entre le personnage d'Élodie dans "Fantôme d'un soir" et Julien car tous les deux ont de la difficulté à s'affirmer et ne veulent pas déplaire à leur mère. C'est au chapitre 4 qu'on peut sentir le problème de Julien et ses émotions. Les illustrations de Caroline Merola viennent soutenir le texte. En ce qui a trait aux tentatives de solution, Julien est très imaginatif. Il en propose plusieurs. Mais la vraie solution se trouve au chapitre 6, lorsque Julien se fait aider de son amie Gabrielle. Voici un exemple de schéma du récit à compléter en grand groupe, tout au long de la lecture collective du roman:


Finalement, le roman "Sacrées sorcières" de Roald Doahl, de Gallimard Jeunesse est un MUST!

Dans ce roman, il est question de VRAIES sorcières. Les élèves adorent cela! Le personnage principal est le narrateur de l'histoire, tout comme les autres romans présentés ci-haut. On plonge dans la tête de cet enfant de 8 ans qui doit vivre avec sa grand-mère. Celle-ci lui raconte que les sorcières existent vraiment. Elle lui apprend que ce sont des femmes bien ordinaires et qui ont un métier bien ordinaire, comme enseignante, par exemple...  Les vraies sorcières sont chauves et elles doivent cacher leurs ongles crochus avec des longs gants. Elles ont la salive bleue et les pupilles colorées et elles détestent les enfants. On apprend que la Grandissime Sorcière met la vie des enfants en danger et notre petit garçon et sa grand-mère devront l'affronter!

Cette oeuvre de Roald Dahl est un classique et elle est souvent exploitée en classe durant l'Halloween. J'ai vu sur internet qu'elle sera aussi présentée à la librairie Monet à Montréal, durant cette période. Moi, j'ai commencé la lecture en classe, seulement le lundi 16 octobre dernier et les élèves en redemandent! Je leur lis 2 chapitres par jour. Il faut dire qu'il y a quand même 22 chapitres à lire! À ce rythme, je prévois terminer le roman le jeudi 2 novembre prochain. Sur le site de encre violette on trouve des fiches-questions pour chacun des chapitres mais je les ai trouvées trop difficiles pour mes élèves.

Le film "Les sorcières" de Nicolas Roeg, peut être visionné avec les élèves durant l'Halloween et il peut être intéressant de faire une critique entre le roman et le film. Il existe des parties du film sur internet, avec Dailymotion. Ce sont 5 capsules d'environ 18 minutes. Mais je ne sais pas si elles y sont toutes et si elles couvrent le film au complet....Pour ma part, je l'ai commandé sur Amazon mais je ne sais pas si je l'aurai à temps. Pour l'instant, la lecture du livre suffit à faire réagir amplement. Les élèves rient, posent des questions, font des prédictions, font des liens avec les autres oeuvres lues, s'exclament et ont peur! J'ADOORE LA LECTURE!

Finalement, afin de réinvestir leurs apprentissages du mois de septembre, j'aimerais qu'ils puissent faire une deuxième appréciation littéraire de ces oeuvres. Nous pourrons peut-être les diffuser sur notre Booktube.



              

lundi 16 octobre 2017

Auteur du mois: Alain M.Bergeron

Oui! Quel beau projet! Et pas n'importe lequel!
Un réseau littéraire sur un VRAI auteur: Alain M. Bergeron.

Durant tout le mois de septembre dernier, mes élèves et moi avons travaillé les oeuvres de l'auteur Alain M.Bergeron. Comme ce fut agréable!

Tout d'abord, je dois mentionner que mes élèves proviennent pour la plupart, de milieu anglophone. Inutile de dire que la lecture reste difficile. Je considère tout de même que les élèves de niveau 4e année du primaire doivent devenir des lecteurs efficaces. Plusieurs dispositifs sont mis en place dans ma classe afin d'améliorer cet aspect.

Un contexte signifiant de lecture, c'est-à-dire avec un lien lecteurs-auteur c'est vraiment une formule gagnante qui a vraiment motivé mes élèves à lire. Il faut dire que monsieur Alain M. Bergeron est quelqu'un de très sympathique, charmant, drôle et accessible. Grâce à sa grande générosité, nous avons pu échanger des questions et des commentaires avec lui, tout au cours du projet de classe. Tout simplement GÉNIAL!!! Non seulement mes élèves ont pu lire les oeuvres d'un auteur, mais ils savaient qu'ils allaient par la suite, communiquer leurs impressions. Ce fut très motivant pour eux.

En ce qui concerne mes exigences en lecture, je sais que mes élèves doivent prendre des livres à leur pointure pour faire une lecture autonome, mais je pense qu'il faut à tout prix faire le passage entre l'album et le roman. Surtout en 4e année du primaire. Pour ce faire, il faut lire des romans!  Des romans et encore des romans! Je leur dis toujours: "C'est comme au hockey, plus on pratique, plus on devient bon!"

J'ai trouvé facile d'intégrer les oeuvres de monsieur Bergeron dans ma planification parce que nous avions déjà amorcé les ateliers d'écriture. Nous avions analysé des oeuvres littéraires, et nous écrivions déjà des petits moments de vie.  J'ai donc voulu présenter les oeuvres de l'auteur dans ce contexte. À la bibliothèque de notre école, j'y ai trouvé:

-La série Billy Stuart, Éditions Michel Quintin
-La série Capitaine Static, Québec Amérique
-La collection Chat-O-En Folie, Foulire
-La série Dominic Abel, Soulières Éditeur

Au début du projet, les  élèves ont fait un choix parmi les oeuvres présentées et ils ont lu en classe, durant les 5 au quotidien et à la maison, pendant deux semaines.

Durant la première semaine, quelques élèves ont pu lire en tandem "Mineurs et vaccinés" puisqu'il y a avait 5 exemplaires à la bibliothèque. C'est une oeuvre parfaite pour les élèves de 4e année car nous sommes en plein dans la période de vaccination! Ils ont pu facilement s'identifier au personnage de Dominic Abel. Afin de vérifier leur compréhension de texte, j'ai rédigé quelques questionnaires. Ils peuvent aussi servir lors des entretiens. En voici quelques-uns:
Mineurs et vaccinés
Zzzut!
Le don de Yogi Ferron
Billy Stuart no 2
La reine des loups noirs

Durant la deuxième semaine, ils avaient un 2e roman à lire en classe et à la maison. Mais, j'ai aussi choisi un extrait du roman "Zzzut!" pour travailler les stratégies de lecture avec eux, en grand groupe.  Au moment de la lecture collective en classe, les élèves trouvaient eux-mêmes les différents procédés littéraires de l'auteur parce qu'ils avaient déjà travaillés des textes modèles lors des ateliers d'écriture. C'était magique! Un élève a dit: " Il met beaucoup de pensées du personnage et pas beaucoup d'actions". C'est là que je me suis aperçue de l'impact des ateliers d'écriture sur la lecture.  En travaillant le style de l'auteur, nous avons remarqué que l'oeuvre "Zzzut!" déborde de reprises anaphoriques amusantes: L'auteur Alain M.Bergeron "s'amuse avec les mots" disent les amis! En effet, lorsqu'il parle de la fermeture éclair, il utilise des pronoms, des groupes nominaux, des termes descriptifs certes, mais surtout des paraphrases. Nous avons bien ri. Cependant ce fut très difficile pour les élèves de faire des inférences et des liens avec ce qu'ils connaissent afin de bien comprendre les jeux de mots de l'auteur. Par exemple, lorsqu'il parle de la fermeture éclair, il parle de "coup de circuit", de "masculin singulier", de "magasin ouvert" etc.

Je pense aussi avoir donné le goût à mes élèves de lire des romans, enfin j'espère! Il est clair que mes garçons ont adoré la série Capitaine Static, ce fut un succès phénoménal! Tellement que je vais m'acheter la série complète! Une seule de mes élèves a préféré Billy Stuart, pourtant je sais que c'est une série appréciée des jeunes. Elle en a lu 5!  Mes élèves en difficulté de lecture ont plutôt apprécié la collection Chat-O-En Folie. Ce que j'ai observé c'est qu'ils se sont motivés entre eux et finalement plusieurs élèves ont lu plus de deux oeuvres!!! Mon but de les faire lire a été atteint!

Finalement, à l'aide d'une fiche des Éditions Scholastic intitulée: "J'ai lu", ils devaient faire une appréciation d'une oeuvre de Alain M. Bergeron. Ce fut difficile pour eux, de résumer l'histoire, d'extraire les informations importantes, de réagir, de faire des liens pour ensuite en faire une appréciation littéraire. Nous retravaillerons les critères d'appréciation plus en profondeur pour notre prochain thème. Nous avons fait l'enregistrement de leur présentation sur le Ipad et, avec l'aide de l'application Imovie, j'ai fait un montage vidéo.

Finalement, vous pouvez aller visionner  nos critiques littéraires, sur notre page Booktube. En voici un exemple:


Comme j'utilise l'application Seesaw, j'ai partagé les montages vidéos directement dans le journal de classe afin que tous les parents puissent y avoir accès.

Bonne lecture!

source de la photo de Alain M.Bergeron: Wikipédia

samedi 16 septembre 2017

Un homme plus grand que nature

C'est le 14 septembre 2017,  un jour à ne pas oublier.

Il est 14h30. Son avion vient de décoller, il est reparti chez lui. Monsieur Yves Nadon, à Blanc-Sablon! WOW! Je n'en reviens pas encore! Je rêve!

L'an passé, je le connaissais à peine ce "Yves Nadon". Quant aux "Ateliers d'écriture", encore moins!

Curieuse comme je suis, je me demandais:
"Mais pourquoi donc cet engouement pour les ateliers d'écriture?" "Qui est Yves Nadon?"

Eh bien c'est à partir de ce moment que l'aventure a débuté.

Je me suis mise à lire des articles du blogue de mesdames Isabelle Robert et Martine Arpin: "Atelier d'écriture au primaire". Comme tout le monde, je me suis mise à surfer sur le NET. Bien sûr on y retrouvait le groupe Facebook "Atelier d'écriture au primaire" mais je me perdais dans les mille et une questions posées par les membres du groupe. Inutile de vous dire que ma curiosité était piquée à vif et que j'allais coûte que coûte découvrir ce qu'étaient que ces "ateliers d'écriture"!

Mes recherches m'ont dirigée très vite vers ce monsieur "Yves Nadon". Ce que je ne savais pas à ce moment, c'est que ce n'était que la pointe de l'iceberg...Monsieur Nadon était plus grand que nature! Une sommité!

Au fil de mes lectures de tous ces hyperliens sur internet, je découvrais que...

Monsieur Yves Nadon avait été enseignant au primaire en 1979. On raconte qu'il avait installé une baignoire et une toilette dans sa classe pour honorer les livres en quelque sorte! Il possédait plus de 2000 livres dans sa classe! Monsieur Nadon était aussi conférencier, il prônait la lecture et défendait la place des livres en salle de classe. Et moi, mangeuse de livres que je suis, je ne le connaissais pas! Honte à moi!

Monsieur Nadon avait été chargé de cours à l'Université de Sherbrooke. Il avait partagé sa conception de l'enseignement et ses pratiques dans un livre intitulé: "Lire et écrire en première année... et pour le reste de sa vie", paru en 2002. Monsieur Nadon était directeur de la collection "Carré blanc" aux Éditions Les 400 coups. Il était aussi auteur jeunesse et avait déjà publié "Ma maman du photomaton" et "Mon ami Gruyère" en 2006. L'année suivante il publiait: "Écrire au primaire: réflexions et pratiques".

Plus je lisais, plus je découvrais que monsieur Nadon était un véritable iceberg! Il fallait voir tout ce qui se cachait au fond de la mer du Net pour vraiment reconnaître toute sa grandeur. OUF!

Monsieur Nadon publiait des articles sur la littérature et faisait des critiques de livres jeunesse dans La Presse! Je n'avais jamais lu un de ses articles! Moi qui possède plus de 800 livres dans ma classe! Quel désastre!

Monsieur Nadon était invité partout au Canada et en Europe pour donner des conférences. Il travaillait avec l'équipe de TCRWP de Lucie Calkins, aux États-Unis. Il avait été témoin du travail de validation des "Units of Study". Il avait vécu les ateliers d'écriture dans les salles de classes américaines. Finalement, avec toute son expertise et sa vision, il s'était lancé dans la traduction et l'adaptation de ces "Units" pour créer les "Ateliers d'écriture".

Le 1er avril dernier, Monsieur Nadon faisait paraître: "Écrire des récits inspirés de nos petits moments" aux Éditions La Chenelière. Depuis ce temps, on sent l'engouement, l'effervescence, la grosse vague créé par cet iceberg de Nadon!

Voici toute la collection sur les ateliers d'écriture:
  1. "L'atelier d'écriture: fondements et pratiques" Guide général (5 à 8 ans)
  2. "Écrire des récits inspirés de nos petits moments" Module 1 Textes narratifs (6-7 ans)
  3. "S'inspirer des grands auteurs pour écrire des récits"Module 1 Textes narratifs (7-8 ans)
  4. "L'art d'écrire des histoires vraies"  Module 1 Textes narratifs (8-9 ans)
  5. "Écrire des textes informatifs, chapitre par chapitre" Module 2 Textes informatifs (6-7 ans)
Aujourd'hui, je suis tellement heureuse de l'avoir rencontré. Il est venu confirmer ce que je croyais déjà. Il est venu me rassurer sur ce que je fais déjà. Par ses propos parfois un peu rudes, il est aussi venu confronter mes pratiques! Le but des ateliers d'écriture est de recevoir un enseignement qui a du coeur.  Ma grande sensibilité face aux arts, aux mots ou à la poésie ainsi que ma grande envie de communiquer cet amour, seront mes atouts dans mon enseignement des "Ateliers d'écriture". "N'oublions pas pourquoi on leur apprend à lire...c'est pour enrichir leur vie!" a-t-il dit.

Aujourd'hui avec lui j'écris, aujourd'hui j'apprends que je ne sais pas articuler ma pensée! Mais grâce à lui, je sens que je peux m'améliorer! Quel joie! Peut-être que ceux qui suivent ce blogue, se rendront compte que je m'améliore, avec les années. Aujourd'hui, grâce à lui, je prends conscience de ma passion de la lecture et de l'écriture. Aujourd'hui, je vois les livres sous un autre angle et je peux mieux cerner leur potentiel pédagogique.  Aujourd'hui je réalise à quel point ma bibliothèque de classe est un trésor inestimable. Oui, aujourd'hui c'est un mentor que j'ai trouvé!

Aujourd'hui, je sais.

Aujourd'hui je sais qui est le fondateur de la maison d'édition D'Eux.

Aujourd'hui je sais qui a publié l'album jeunesse: "Grand-mère, elle et moi".

Aujourd'hui je comprends que l'homme que je viens de rencontrer est plus grand que nature.

Je me dis que puisqu'il m'a aidée à avancer, il ne peut être un iceberg... il est plutôt le paquebot qui navigue tranquillement sur la mer. Non, il est le capitaine d'un navire tellement puissant qu'on veut tous embarquer pour avancer à grands coups vers de nouveaux horizons!

Oui, nous L'avons bel et bien reçu à notre école ce "Nadon". Et 2 jours!! 2 journées formidables!

Aujourd'hui, je sais.

Je sais combien je suis chanceuse!



Suite de la collection ""Les Ateliers d'écriture (à venir):